Pages

Fourni par Blogger.

lundi 16 février 2015

PERRAMUS Intégrale - 4 tomes



Editeur : Glénat
Scénario : Juan Sasturian et Alberto Breccia
Genre : Historique
Langue : Français
Format : CBR
Nombre de Tomes : 4 Tomes
Nombre de fichiers : 3 Fichiers RAR
Taille : 391.68  MB
                                                                                                                                                                                                               ATTENTION BD pour amateurs, roman graphique en noir et blanc au dessin très particulier de Breccia (maître de Rabaté, Perramus est une allégorie sombre et oppressive sur la dictature militaire argentine. C'est une grande fresque qui nous fait suivre les pérégrinations de trois personnages en quête d'histoire et d'aventures dans un univers dominé par les régimes totalitaires et la censure.

Tome 1-2, Le Pilote de l'oubli et L'âme de la cité, Tome 3, L'île au guano, Tome 4, Dent pour dent.

Résumé : Homme sans mémoire, Perramus a obtenu l'oubli pour échapper à une faute inexpiable... Cette culpabilité noyée dans le vide des souvenirs lui permet d'affronter le monde crépusculaire qui l'entoure. Ces pages magnétiques retracent, en un fulgurant résumé, le destin du continent sud-américain des dernières décennies. Quand le règne des dictatures étouffait celui de la pensée et du désir, de l'émotion et du regard...
Avis critique : Surement un des meilleurs (et rares) exemples de la puissance du moyen d'expression qu'est la bd. Un récit tout en métaphores et en symboles, une évocation effrayante de l'Amérique latine sous la dictature. Cette histoire est peut-être la seule a avoir été créée et - surtout - publiée en Argentine, alors sous la coupe d'une junte militaire où il ne faisait vraiment pas très bon d'attaquer le régime en place. Et pourtant, les auteurs l'ont fait. Les deux auteurs refusent ainsi la transparence réaliste caractéristique des récits de témoignage ; l'expressionnisme de Perramus se distingue au contraire par l'écart qui existe dans la bande dessinée entre l'objectivité historique et l'affect particulier qu'on veut éveiller chez le lecteur. En effet, Breccia ne cherche pas à représenter la réalité des six années de dictature, il la transforme pour mieux toucher à l'horreur d'une telle réalité. Amateurs de bd industrielle et formatée, passez votre chemin.

Liens :

http://ul.to/f/duf6eh

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire