Pages

Fourni par Blogger.

vendredi 20 mai 2016

Les Nuits de Saturne



Scénario : Gomont, Pierre-Henry
Dessin : Gomont, Pierre-Henry
Couleurs : Gomont, Pierre-Henry
Adapté de : Malte, Marcus
Parution le 19/08/2015
Editeur : Sarbacane
Format : CBR
ISBN : 978-2-84865-824-7
Nombre de parties : 2 RAR
Taille totale : 236.6 MB

Milan Klovisevitch, alias Clovis, va sortir de prison dans une heure et il considère toujours les taulards comme des moutons en survêtement. Quand vient le moment de retrouver la liberté, personne n’est là pour l’accueillir. Il prend seul le train pour Grenoble. Là, il entre à la suite d’un couple dans un immeuble, repère le nom qu’il cherche et trouve porte qui lui correspond. Il frappe et demande à l’occupant, un certains Charles, de lui ouvrir. Ce dernier est surpris de le voir déjà dehors, sa sortie était prévue dans 2 jours, normalement. Pour autant, il semble prêt à fêter l’évènement et propose de déboucher une bouteille. Mais Clovis ne veut pas s’éterniser et demande à récupérer ses affaires. L’affable vieillard le mène à une armoire sur laquelle se trouve une valise qu’il est trop faible pour descendre seul. Elle contient un pistolet Armington modèle 72, la seule chose que l’ex taulard est venu récupérer. Charles lui demande ce qu’il va en faire, tout en connaissant d’avance la réponse : son ami a visiblement un compte à régler. Il lui demande donc où « il » est, mais Charles feint de l’ignorer. Clovis s’apprête alors à partir. Rongé par la culpabilité, le vieil homme lâche le nom d’un club à Strasbourg. Il donne à son ami des clés de voiture ainsi que celles d’un coffre à la banque de Zurich, rue Montaigne. Après avoir brièvement remercié et encore refusé son hospitalité, Clovis quitte Charles sans parvenir à lui dire adieu. 15 ans plus tôt, dans la même ville, Charles est à la tête d’un groupe qui prépare le convoyage à haut risque de Mario Bartorelli, un membre des brigades rouges…

Liens :

http://ul.to/f/kfvqi3/Nuits-Saturne
ou
http://turbobit.net/download/folder/1885033

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire